agenda3








Les saisons au jardin



Lorsque je me rends dans mon jardin, je m'évade de moi-même, de mes pensées quotidiennes, de mes joies et de mes peines habituelles qui font que je me retrouve et me conforte dans mon identité. J'abandonne un instant toutes ces choses derrière moi, tout comme le baigneur laisse ses vêtements sur la plage.
Alexander Smith (1830-1867)





PRINTEMPS


Lors de la première journée chaude de printemps, je plante mes doigts dans la terre meuble. Je sens mon énergie et mon moral remonte en flèche.
Helen Hayes






L'amour du jardinage est une graine qui une fois semée ne meurt jamais.
Gertrude Jekyll (1843-1932)


Print4




On plante des mots, on plante des désirs, on récolte des vies…
Alain Hervé






Print6





ETE


Il y a peu de distractions qui soient plus apaisantes et reposantes pour l'esprit, qu'une heure passée par une chaude soirée d'été dans un jardin campagnard, en compagnie du chat et du chien de garde. Le parfum qui s'élève de cette terre féconde est une bénédiction:
il se dégage une beauté subtile, indistincte, une musique spectrale dans le léger chuintement et murmure de l'eau.
Beverly Nichols

Ete1

Sur une tige épineuse fleurira une rose, ne désespère pas.
Kashan (14ème siècle)


Ete4




Bien sûr, on s'enfuit en voyage à la recherche de l'étendue. Mais l'étendue ne se trouve pas. Elle se fonde. Et l'évasion n'a jamais conduit nulle part.
A. de Saint Exupéry (1900-1944)



Ete6



AUTOMNE


Chaque fleur qui se fane, c'est un amour qui se meurt.
Guillaume Apollinaire (1880-1918)

Aut1

Miroir d'une personnalité, les jardins sont aussi le reflet des émotions d'une vie.


Aut4









(...)et s'il intègre depuis quelques années la nature dans ses décors,
c'est pour ouvrir une fenêtre indispensable à l'équilibre de l'âme,
une respiration poétique essentielle au rythme biologique de chacun.
J.L. Raynaud


Aut6

Plus la saison était triste, plus elle était en rapport avec moi: le temps des frimas, en rendant les communications moins faciles, isole les campagnes: on se sent mieux à l'abri des hommes.
Un caractère moral s'attache aux scènes de l'automne: ces feuilles qui tombent comme nos ans, ces fleurs qui se fanent comme nos heures, ces nuages qui fuient comme nos illusions, cette lumière qui s'affaiblit comme notre intelligence, ce soleil qui se refroidit comme nos amours, ces fleuves qui se glacent comme notre vie, ont des rapports secrets avec nos destinées.
Francois-René de Chateaubriand – Mémoires d'Outre-Tombe


HIVER


Les rêves mûrissent quand meurt le jardin...


Si la vie n'est qu'un passage, sur ce passage au moins, semons des fleurs !… Michel de Montaigne (1533-1592)

Hiv1

Le jardin premier paradis de l'enfance, dernier paradis terrestre.

Hiv4







Le jardin est un rêve réalisé.
J. de Belder






Hiv6

"Longo mai" ....Pourvu que cela dure !


Pour en savoir plus, consultez :

- Présentation du jardin

- Visite virtuelle

- Nos pensionnaires

- Renseignements pratiques

- Le gîte "La Demoiselle"

- Les medias

[HOME]


© 2/2/2003 by P. & L. Martin e-mail: hortus-martinus@wanadoo.fr