<BGSOUND SRC="http://www.geocities.com/marcwioland/merle.wav" LOOP=INFINITE>


"Le Jardin des Songes"
Promenade virtuelle




Le porche d'entrée


Le porche en pierre de l'entrée piétonne accueille le visiteur. Le portillon en fer forgé porte l'emblème de la carpe. Il nous rappèle discrètement que nous sommes sur la "Route de la Carpe Frite" avec ses innombrables étangs.





Les iris pallida Bleu de Florence


A l'entrée, mise à part l'exquise odeur de caramel du Cercidyphillum, nous avons essayé de donner l'empreinte d'un souvenir d'ambiance toscane. Le Pyrus salicifolia domine les Iris, la pivoine blanche et les boules de buis. Les joubardes se bronzent sur un alignement de troncs de pyramides en pierre de la région. En face, l'Althéa bleu avec les roses anciennes et tiges succèdent aux floraisons printanières et un tapis d'Epimédiums persistants assure une scène hivernale.




Jeux d'ombre et de lumière sur la fontaine


Une fontaine du 18ème avec son jet d'eau sympathique a trouvé sa place à l'ombre du Métaséquoïa globstroïdes. La forme circulaire a été soulignée par une petite bordure de Buxus suffructicosa jalonnée de 6 boules. En toile de fond, une coupole taillée dans une haie de charmilles habille un banc de pierre et invite à la méditation dans un coin de fraîcheur.





La montée vers la maison


L'escalier en pierres de Bourgogne mène vers la maison. Il est adossé contre un muret sec surplombé par des Acers palmatum Dissectum et bordé de plantes de teintes grises et pastels. L'ensemble à été intégré dans un dénivelé naturel du terrain.






Topiaire

Face au muret, une bordure de buis façonné épouse le mouvement de l'escalier par des formes douces. De la valériane blanche, des yuccas, des rosiers anglais conduisent vers une glycine blanche sur tige parmi un tapis de roses Opalia blanches. A gauche et à droite du sommet, le long du chemin d'entrée carrossable, une haie de buis, ponctuée régulièrement par des taxus fastigiés, telles des sentinelles.




Les arcades de roses



La mise en scène romantique de rosiers grimpants guide l'œil vers la Dame de marbre.









Le poulailler


Par-dessus le massif de Rosa rugosa associé à des Acers palmatum et Styrax, nous découvrons le "dortoir" chauffé en hiver, du coq nain et de son harem. La cabane est couronnée par le grimpant "Fée des neiges". En face du Liquidambar orientalis, l'impressionnant Ulmus "Jacqueline Hillier" cherche sa nourriture sous le compost proche.




La Dame blanche



Au printemps, en partant de la Glycine blanche sur tige, le regard est capté par des floraisons blanches qui ponctuent régulièrement le parcours jusqu'à la statue par les Viburnum plicatum Rotundifolium, Davidia, Aesculus parviflora, Viburnum plicatum Mariesii et le majestueux Cornus controversa. A sa gauche, la gratifiante rose Ghislaine de Féligonde lui tient compagnie.







La maison et sa pergola

La pergola adossée contre la maison est couverte d'une vigne "Américano" qui aime s'enlasser au soleil avec la glycine de Chine mauve. Un clin d'oeil à la tradition régionale, avec les géraniums aux fenêtres devant un moutonnement reposant de boules d'ifs et d'ilex argentés.






La terrasse à l'ouest



En été, sous l'ombre légère du Prunus cerasifera "Woodii", nous savourons les agapes avant de rejoindre Morphée dans le hamac. Ici le bercement régulier de la source intarissable qui se déverse et le clapotis de la cascade rythment le temps et les saisons.





Le bassin aux canards

Au sud, face à la terrasse couverte, le premier bassin est le lieu de rencontre des canards pour partager la nourriture et le territoire. En prime du spectacle visuel permanent, nous sommes gratifiés par le concert confus de leurs ramages lors de vigoureux ébats.




Les nénuphars du deuxième bassin



Au printemps, les nénuphars colonisent le deuxième bassin où se trouve également l'îlot-pondoir préféré des colverts. L'abondance des floraisons et différentes textures offrent une des plus belles vues. Ici le rosier "Raubritter" se love sur une ancienne balustrade de ponceau de la région.






La "piazzetta italiana"

Le sentier, également bordé de buis, est jalonné de Taxus baccata Aurea pour les jours tristes. Il serpente entre la végétation touffue de rhodos, hydrangeas, cornus et tsuga et débouche sur la placette "italienne" ronde bordée de buis et pavés anciens. Le centre est orné d'une poterie italienne sur un pilier en terre cuite.




Le pont "Monet"



Ici, le petit pont enjambe la chute d'eau qui alimente l'étang. Ecrevisses, tritons et salamandres sont les hôtes discrets de ces lieux. Un moment très attendu: le rosier "Guirlande d'Amour" se met à flirter avec "Ghislaine de Féligonde".





L'entrée du petit bois

Des vestiges d'une ancienne abbaye de Strasbourg servent ici à souligner le pont. Il est ponctué par deux buis de forme libre et invite à pénétrer dans le sous-bois.




Le sentier dans le sous-bois



Le chemin monte sous les grands chênes. Il nous fait découvrir le sous-bois à l'anglaise avec des rhododendrons, érables japonais, astilbes, iris parmi les plumets tapissants de Matteucia struthioptéris, montsias, fraises des bois, pour finalement nous mener au biotope de plantes indigènes et au groupe de jeunes Taxodium distichum.





La montée vers l'étang à la maisonnette


Un autre chemin monte vers l'étang et la maisonnette en bois. Ici se succèdent également aux érables japonais des massifs de rhododendrons précoces, Ledum groenlandicum, Azalées pontica. Certains sont très odorants.






"La Demoiselle" et son étang


Nous avons conçu les plans et réalisés nous-mêmes la maisonnette en bois.La terrasse est montée sur pilotis. Nous l'avons baptisée "La Demoiselle" du nom d'une libellule. Le gîte offre un confort et une décoration soignés de style scandinave et invite le visiteur à se ressourcer dans ce cadre idyllique...
- Le gîte




Il Giardino Segreto





Un humble jardin d'inspiration médiévale sert de nursery et accueille les herbes aromatiques pour une goûteuse cuisine méditerranéenne. Le rosier sur tige Raubritter agrémente le centre et des bordures de buis ponctuent l'ensemble.


Pour en savoir plus, consultez :

- Présentation du jardin

- Le gîte

- Les saisons

- Nos pensionnaires

- Renseignements pratiques

- Les medias


[HOME]


© 2/2/2003 by P. & L. Martin e-mail: hortus-martinus@wanadoo.fr